Afghanistan

 

26 juill. 2012

Afghanistan

Le président reconnaît la corruption au sein de son gouvernement

Le président afghan, Hamid Karzaï, déclare dans un communiqué publié aujourd’hui reconnaitre que son gouvernement est corrompu. « Malgré des réussites majeures, nous sommes confrontés à des problèmes de gouvernance, de lutte contre la corruption, de renforcement de l’État de droit et d’autosuffisance économique », déclare-t-il, soulignant que « les responsables de haut rang du gouvernement devraient cesser de soutenir les criminels, ceux qui transgressent la loi, les responsables corrompus, peu importe la position gouvernementale ou l’autorité de ces personnes ». M. Karzaï annonce ainsi qu'il publiera une directive visant à réformer les pratiques des autorités en la matière, et demande à la Cour suprême de « travailler sur tous les cas de corruption administrative, de vol de terres et de les clore » d’ici six mois. Selon l’OCDE, plus de 40 milliards de dollars ont été déversés en Afghanistan depuis 2001 mais malgré certains succès, les retombées de cette manne sont loin d’être à la mesure des sommes dépensées. (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUPOL Afghanistan FIAS MANUA