Syrie/ONU/France

 

3 août 2012

Syrie/ONU/France

La France prévoit le retrait de la MISNUS et veut se concentrer sur les questions humanitaires

Le Président du Conseil de sécurité pour le mois d'août et Représentant permanent de la France auprès de l'ONU, Gérard Araud, s'est dit pratiquement certain hier que le mandat de la MISNUS, qui expire le 19 août, ne serait pas renouvelé. « Honnêtement, je pense qu'il n'y aura pas d'accord et que la Mission disparaîtra le 19 août », a-t-il affirmé. « Je ne vois pas de scénario, à moins d'un changement de situation sur le terrain, qui permettrait le maintien de la Mission ». Indiquant ne pas avoir encore reçu d'instructions officielles à ce sujet, il a expliqué qu'il était impossible pour la mission de remplir son mandat notamment en raison des problèmes de sécurité. Venu présenter aux journalistes accrédités à l'ONU le programme de travail du Conseil de sécurité pour le mois d'août, l'Ambassadeur Araud a axé une grande partie de son intervention sur la Syrie. Il a indiqué que, face à des « divisions très profondes et irréconciliables en termes politiques » au sein du Conseil de sécurité sur la situation en Syrie, la France a l'intention d'orienter le débat sur les questions humanitaires. Après un triple veto sino-russe, « le Conseil de sécurité est définitivement impuissant sur ce sujet, mais nous voudrions au moins prouver qu'il peut réagir dans le domaine humanitaire », a plaidé Gérard Araud. La France explore actuellement la possibilité d'organiser une réunion ministérielle sur la crise humanitaire d'ici la fin du mois. (Source: ONU)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MISNUS

 

 

 

Organisations liées :

ONU