Syrie/ONU

 

13 août 2012

Syrie/ONU

L’ONU déplore l’escalade des violences

Le commandant de la MISNUS, le général Babacar Gaye, déplore aujourd’hui l’intensification des violences en Syrie, ainsi que l’usage d’armes lourdes par les troupes gouvernementales. S’exprimant au cours d’une conférence de presse, le général Gaye a indiqué que la mission onusienne d’observation avait réorienté ses activités vers la surveillance des niveaux de violence et de l'usage des armes lourdes, ainsi que la facilitation de « pauses locales » pour permettre l’ assistance aux civils. « Les combats se poursuivent et je continue de rappeler aux parties leurs obligations de respecter le droit humanitaire international et de protéger les civils. Le conflit est allé trop loin, et dure depuis trop longtemps », a souligné le militaire. « S'agissant de l'avenir de la MISNUS, elle a encore six jours devant elle. Nous continuerons jusqu'à la dernière minute la mise en œuvre de notre mandat afin d'exhorter les parties à passer de la confrontation au dialogue », a-t-il ajouté. (Source : ONU)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MISNUS