Ouzbékistan : adoption d'une loi interdisant toute participation aux opérations de paix

 

30 août 2012

Ouzbékistan : adoption d'une loi interdisant toute participation aux opérations de paix

La chambre haute du Parlement ouzbek a adopté aujourd'hui une loi interdisant la participation du pays à des alliances militaires et des opérations de paix à l’étranger. Les parlementaires ont également prohibé l’établissement de bases militaires étrangères sur le territoire ouzbek. En 2005, l’Ouzbékistan avait déjà fermé une base militaire utilisée par les États-Unis pour le ravitaillement des troupes américaines stationnées en Afghanistan. L’Allemagne utilise depuis 2002 l’aéroport de Termez, à la frontière afghane, où près de 300 militaires allemands sont stationnés. Berlin pourra néanmoins poursuivre l’utilisation de ce site de transit, qui n’a pas le statut de base militaire et dans lequel aucun armement militaire n’est autorisé. Le ministre ouzbek des Affaires étrangères, Abdoulaziz Komilov, dément par ailleurs les informations selon lesquelles l’Ouzbékistan pourrait accueillir un centre régional opérationnel des États-Unis, après le retrait en 2014 des forces de l’OTAN d’Afghanistan. (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FIAS

 

 

 

États liés :

Ouzbékistan