Soudan : Khartoum remet de l’avant le plan de Doha pour le Darfour

 

4 oct. 2012

Soudan : Khartoum remet de l’avant le plan de Doha pour le Darfour

Le Soudan appelle les rebelles du Darfour à revoir leur position sur l’entente de paix de Doha, signé en juillet 2011. Le responsable de l’implantation de cette entente, Amin Hassan Omer, croit que la signature de l’accord entre Juba et Khartoum, le 27 septembre dernier, est l’occasion idéale de promouvoir la réconciliation au Darfour. Il ouvre donc la porte aux rebelles qui refusent toujours d'adhérer au plan de paix signé à Doha en mai 2011. « Le gouvernement n’ouvrira pas un nouveau processus de paix avec les groupes armés, mais ils peuvent se joindre à l’entente de Doha. S’ils acceptent, le gouvernement discutera avec eux sur un arrangement possible », explique M. Omer. Le Document de Doha pour la paix au Darfour (DDPD) a été signé le 14 juillet 2011 par le gouvernement soudanais et le Mouvement pour la justice et l’égalité (JLM), sous la supervision de la MINUAD. L'entente prévoit s'attaquer aux sources du conflit, soit la répartition du pouvoir, les droits humains, le partage des richesses et le dialogue interne. (Sources : The Sudan Tribune et MINUAD)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD