États-Unis/Liban

 

3 janv. 2008

États-Unis/Liban

Le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a affirmé hier que l’opposition est hostile face au projet américain au Liban qui vise à instaurer un pouvoir inféodé permettant d’appliquer les décisions américaines et de servir leurs intérêts. Selon M. Nasrallah, le problème actuel ne réside pas dans les mécanismes d’application, mais dans le fait que l’autre partie refuse la participation de l’opposition au pouvoir et cherche à centraliser tous les pouvoirs.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL