01. Liban

 

4 janv. 2008

01. Liban

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, affirme que son parti ne permettrait pas l’élection d’un président tant qu’il n’obtiendrait pas un tiers des sièges au Parlement, lui allouant de facto un droit de veto. M. Nasrallah a accusé les États-Unis de faire obstruction au bon déroulement de l’élection présidentielle en déconseillant à ses alliés d’accepter le droit de veto. Le leader accuse d’ailleurs la majorité d'être responsable de la crise politique libanaise.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL