Liban

 

4 janv. 2008

Liban

Le chef des Forces libanaises (FL), Samir Geagea, a qualifié hier d’« inacceptable » la logique d’ultimatum du leader du Hezbollah, Hassan Nasrallah, menaçant de recourir à une mobilisation « civile ». M. Geagea affirme que le scrutin, qui « est un acte entier en soi », demeure trop conditionnel, et ajoute que « ce qui est acceptable, c’est d’élire d’abord le président de la République » et que le gouvernement soit « soumis à l’approbation du Parlement ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL