Darfour: l'attaque du 17 octobre visait à entraver une enquête

 

23 oct. 2012

Darfour: l'attaque du 17 octobre visait à entraver une enquête

La porte-parole de la MINUAD, Aicha Elbasri, a affirmé hier que l’attaque du 17 octobre dernier contre les Casques bleus de la mission hybride ONU - UA avait pour but d'empêcher les soldats de la paix d’enquêter sur des violences faites contre les civils à Hashaba, au Nord-Darfour. « Cette attaque bien préparée contre la mission de vérification de la MINUAD pourrait signifier qu’elle a été effectuée afin d’empêcher la mission d’accéder à Hashaba et d’évaluer la situation suite à des informations faisant état de violences dans la zone », a-t-elle déclaré à l’AFP. Quelque 70 civils avaient été tués à Hashaba en septembre lors d’affrontements entre l’armée et des rebelles ; suite à ces violences, une équipe de vérification de la MINUAD s’était rendue sur place le 3 et le 17 octobre, lorsqu’elle a fait l’objet d’une attaque qui a fait un mort et trois blessés parmi les Casques bleus. Selon le JEM, ce sont des milices pro gouvernementales qui auraient attaqué le convoi. (Source : Sudan Tribune)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD