Somalie: un retrait ougandais pourrait être un défi selon le Premier ministre somalien

 

4 nov. 2012

Somalie: un retrait ougandais pourrait être un défi selon le Premier ministre somalien

Le Premier ministre somalien, Abdi Farah Shirdon, a déclaré hier qu'un éventuel retrait des troupes ougandaises de l'AMISOM pourrait constituer un important défi alors que la mission entre dans une phase critique. Dans un rapport du groupe d'experts de l'ONU sur la RDC ayant fuité à la mi-octobre, l'Ouganda a été accusé de soutenir le M23 et menace depuis de mettre fin à sa participation à l'AMISOM. M. Shirdon a déclaré que « les Ougandais ont contribué de manière significative et en nombre important [à l'AMISOM], et c'est maintenant un moment critique » pour la mission. C'est pourquoi le Premier ministre est d'avis que, si le retrait annoncé par l'Ouganda se concrétise, « cela peut être un défi » pour la Somalie. M. Shirdon réagissait aux propos tenus la veille par le secrétaire d'État ougandais à la coopération régionale, Asuman Kiyingi. Ce dernier a déclaré que si les accusations du rapport, « qui sont malveillantes et infondées, ne sont pas retirées, alors nous allons envisager de nous retirer, non seulement de Somalie, mais de toutes les opérations de paix dans lesquelles nous sommes impliqués ». L'Ouganda contribue également aux missions de l'ONU au Darfour, au Libéria, au Soudan du Sud, en Côte d'Ivoire et au Timor-Leste. (Sources : Reuters, AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

AMISOM

 

 

 

États liés :

Ouganda