02. Serbie/Kosovo

 

6 janv. 2008

02. Serbie/Kosovo

Le président serbe, Boris Tadic, affirme que « seule une Serbie forte peut protéger ses intérêts dans le dossier du Kosovo. Renoncer à suivre la voie de l'Europe, c'est renoncer au Kosovo ». Jeudi, le Premier ministre Vojislav Kostunica affirmait que l’UE devait choisir entre un Accord de stabilisation et d’association ou l’envoi d’une mission au Kosovo. De plus, la Russie a affirmé hier que les négociations au sujet du Kosovo étaient encore possibles.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

KFOR MINUK