Mali : une force militaire de 5500 troupes?

 

10 nov. 2012

Mali : une force militaire de 5500 troupes?

Les ministres de la Défense et des Affaires étrangères des pays-membres de la CEDEAO ont entériné hier à Abuja le plan d’intervention armée devant guider le déploiement de la MISMA. Dans leur rapport adopté en fin de soirée, les ministres, qui ont toutefois souligné leur préférence pour une solution négociée à la crise malienne, ont appuyé le plan élaboré par leurs chefs d’état-major. Selon une source interne à la CEDEAO s’exprimant sous couvert de l’anonymat, ce plan proposerait « de changer la composition des troupes qui seraient déployées » au Mali et recommanderait « que 5500 soldats soient déployés, au lieu des 3200 prévus dans la proposition initiale de la CEDEAO ». Les quelque 2300 personnels additionnels pourraient provenir d’États hors-CEDEAO, indique cette source, d'où le fait que l'Afrique du Sud, l'Algérie, le Maroc, la Mauritanie, la Libye, et le Tchad aient été invités à participer au Sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement des pays de la CEDEAO qui doit se tenir demain à Abuja. Le rôle que joueraient ces troupes additionnelles n'est toutefois pas encore très clair. Par ailleurs, le rapport final demande aux autorités maliennes de mettre en place dans les meilleurs délais, des comités nationaux pour conduire des négociations avec les groupes armés disposés à renoncer avec la violence, au terrorisme et aux actes criminels. (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MISMA

 

 

 

Organisations liées :

CEDEAO