Soudan : supposé complot déjoué, 13 personnes arrêtées

 

22 nov. 2012

Soudan : supposé complot déjoué, 13 personnes arrêtées

Les services de renseignements soudanais ont annoncé aujourd’hui avoir déjoué un « complot » contre la sécurité du pays, impliquant selon eux des membres de l’armée et l’opposition. Treize personnes ont été arrêtées, dont l’ancien chef des services de renseignements, Salah Gosh, le général Adil Al-Tayeb, du Service de sécurité et de renseignement national, et le brigadier général Mohammed Ibrahim, des Forces armées soudanaises. Le ministre de l’Information, Ahmed Bilal Osmane, a indiqué que des civils avaient également été arrêtés dans le possible Coup d'État, planifié initialement pour le 15 novembre mais qui selon lui devait être finalement exécutée aujourd'hui. Plus tôt aujourd'hui, le porte-parole du Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM, groupe rebelle du Darfour) a d'ailleurs fait état de « bombardements aériens intensifs (mardi et lundi) autour de la région de Samaha ». Samaha, la région où aurait été déjoué le coup d'État, est une des cinq régions que se disputent le Soudan et le Soudan du Sud, est considérée par Khartoum comme partie intégrante de l'Etat du Darfour. L’alliance des partis d’opposition nie qu’il y ait eu une tentative de coup d’État. « Nous avons eu écho de cela et je pense que c'est faux. Nous sommes pour un changement démocratique et pacifique du pouvoir », à travers les grèves et les manifestations, affirme le porte-parole de l’opposition, Farouk Abou Issa. « Le gouvernement sait bien cela », ajoute-t-il. (Source : AFP et RFI)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FISNUA MINUAD