France/Liban

 

9 janv. 2008

France/Liban

Après un entretien avec le président français, Nicolas Sarkozy, le leader du Courant du futur, Saad Hariri, a affirmé hier que la France « ne laissera pas tomber le Liban et ne permettra pas (qu'il) sombre dans le vide présidentiel ». Selon M. Hariri « l’ouverture (française) envers la Syrie était un geste dans l’intérêt du Liban (…) il est donc clair que l’interruption des contacts (…) est causée par une volonté syrienne de ne pas favoriser l’élection du président libanais ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL

 

 

 

États liés :

France