Liban

 

9 janv. 2008

Liban

La coalition du 14 Mars a accusé hier le chef du Courant patriotique libre, Michel Aoun, de faire le jeu de la Syrie et d’être devenu le principal négociateur au nom des Syriens. Le leader du Parti national libéral, M. Dory Chamoun, a affirmé que, malgré l’appui de M. Aoun à la solution arabe, les conditions préalables rédhibitoires qu’il impose vont en « contradiction avec la solution qui rejette toute condition», accusant l’opposition de mentir.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL