Haïti : Oxfam dénonce les évictions massives des déplacés du séisme de 2010

 

11 déc. 2012

Haïti : Oxfam dénonce les évictions massives des déplacés du séisme de 2010

L’ONG Oxfam a appelé le gouvernement haïtien, dans une étude publiée hier, à suspendre les évictions dans les camps de déplacés autour de Port-au-Prince, qui comptent toujours quelque 357 000 déplacés par le séisme de 2010. Selon ce rapport, la majorité des expulsions sont effectuées par des propriétaires privés qui désirent récupérer leurs terres. Un conseiller du président Michel Martelly, Salim Succar, a toutefois estimé qu’Oxfam exagèrait les risques de ces expulsions, assurant que le gouvernement relogeait les gens de manière sécuritaire. « Le gouvernement n'est pas engagé dans une politique d'éviction, il a pris des mesures pour déménager de façon sûre et permanente les gens qui vivent dans les camps », a-t-il expliqué. L'étude indique qu'au mois d'août dernier, environ 61 000 personnes ont été évincées de 152 camps, alors qu’actuellement, quelque 78 000 autres personnes vivant dans 121 camps seraient encore sous la menace d’une éviction. Selon Oxfam, la plupart des résidents des camps n'ont nulle part d'autre où aller et 86% d'entre eux n'ont pas les ressources financières nécessaires pour s'installer ailleurs. (Source : Reuters)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH