Liban

 

11 janv. 2008

Liban

Le Secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, affirme que la situation au Liban « ne nécessite pas un miracle », ajoutant qu’une « solution existe surtout qu’un consensus a pu être atteint sur le nom du futur président. Il n’est donc pas normal qu’un tel accord préalable existe et que simultanément les divergences et les tiraillements persistent ». Selon M. Moussa, « personne dans le monde arabe ne comprend pourquoi cela est en train de se passer ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL