Serbie : le monument de Preservo accroit les tensions entre Pristina et Belgrade

 

21 janv. 2013

Serbie : le monument de Preservo accroit les tensions entre Pristina et Belgrade

Le gouvernement kosovar condamne aujourd’hui le démantèlement d’un monument aux morts, érigé à Preservo en mémoire aux insurgés albanais et affirme que cela pourrait compromettre les négociations en cours entre Belgrade et Pristina. « Cet acte du gouvernement serbe met sérieusement en danger le processus de dialogue sur la normalisation des relations entre le Kosovo et la Serbie, et la Serbie en est directement responsable », déclare Pristina. Pour sa part, le Premier ministre serbe, Ivica Dacic, affirme que « le monument (a été) érigé illégalement pour les anciens combattants de l’Armée de Libération de Presevo, Bujanovac et Medvedja (UCMP)» et qu’il a été démantelé hier suite à l’expiration du délai accordé aux autorités locales pour qu’elles enlèvent le monument controversé. « Nous avons fait preuve de suffisamment de patience. Notre message clair et ferme est que la loi doit être respectée », ajoute-t-il. L’UCPMB avait combattu les forces serbes durant le conflit de 2001 afin de rattacher les villes Presevo, Bujanovac et Medvedja  au Kosovo. Cette région serbe comporte près de 50 000 albanais sur 70 000 habitants. (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EULEX-Kosovo KFOR MINUK OMIK