Mali : l’opération Serval et la MISMA montent en puissance

 

23 janv. 2013

Mali : l’opération Serval et la MISMA montent en puissance

Le ministère français de la Défense a annoncé aujourd’hui que quelque 2 300 soldats français sont actuellement déployés au Mali, et que des renforts et du matériel continuent d'être acheminés de France. Si l'effectif initialement annoncé était de 2 500 militaires, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé cette fin de semaine qu’il pourrait y avoir à terme jusqu’à 4 000 soldats en sol malien, les islamistes étant mieux préparés et plus nombreux que prévu. Ce dernier a par ailleurs indiqué  que 1 000 soldats africains (nigériens, nigérians, togolais et béninois) sont aujourd’hui en sol malien, « à Bamako et aussi dans le Nord ». Quelque 500 tchadiens sont en outre cantonnés en territoire nigérien, en attendant leur déploiement dans la région de Gao. « Tout se met en place dans des délais raisonnables », a estimé M. Le Drian, précisant que « nous n’avons jamais imaginé une opération éclair. Tout ce que nous souhaitons c'est de mettre en place les conditions pour que la MISMA puisse remplir la mission qui lui a été confiée par les Nations-Unies ». Face à la bonne préparation des islamistes, le Représentant permanent de la Côte d'Ivoire auprès de l'ONU, Youssoufou Bamba, a par ailleurs déclaré hier que les effectifs de la MISMA pourraient doubler d'ici peu et ainsi être portés à 6 000 hommes. En plus des pays de la CEDEAO et du Tchad, l'Afrique du Sud, le Rwanda, le Burundi et la Tanzanie ont par ailleurs promis un soutien matériel ou en effectifs. (Sources : AFP, RFI)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUTM-Mali MISMA

 

 

 

Organisations liées :

CEDEAO

 

 

 

États liés :

Afrique du Sud Bénin Burundi France Niger Nigéria Rwanda Tanzanie Tchad Togo