Syrie : François Hollande regrette l’attitude de la Russie

 

8 mars 2013

Syrie : François Hollande regrette l’attitude de la Russie

Le président français, François Hollande, déplore aujourd’hui l’impasse dans laquelle se trouve la Syrie et regrette l’incapacité de la Russie à convaincre le président syrien, Bachar al-Assad, de déposer les armes. « J'essaierai de convaincre l'opposition syrienne que discuter avec d'autres que Bachar al-Assad est possible. Mais faut-il encore que les Russes parviennent à convaincre Bachar al-Assad de se mettre à l'écart », affirme ainsi le président français lors d’une conférence de presse tenue conjointement avec son homologue israélien, Shimon Peres. « Pour l'instant, nous n'en sommes pas encore là », ajoute-t-il avant de préciser que la France a récemment mené des consultations avec différents partenaires, dont les États-Unis, afin de tenter de trouver une issue à la crise syrienne. Lors de son déplacement en Russie le 28 février dernier, M. Hollande avait déjà proposé qu’une ou plusieurs personnalités prédéfinies puissent assurer les discussions avec Damas. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a néanmoins réaffirmé aujourd’hui, dans un entretien accordé à la BBC, que Moscou ne solliciterait pas le départ de Bachar al-Assad. (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

UNLOS