Centrafrique

 

19 janv. 2008

Centrafrique

Les syndicats de Centrafrique continuent leur grève générale, commencée le 2 janvier, afin d’obtenir le paiement des salaires des membres de la fonction publique, malgré la démission hier du Premier ministre Elie Dote. Le gouvernement leur doit sept mois de salaires et affirme ne pas avoir les fonds pour les payer. Le président Francois Bozize, qui avait été appuyé par les syndicats lors des élections de 2005, nommera un gouvernement par intérim lundi.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA FOMUC MINURCAT