ONU : ouverture des négociations à l’ONU sur un traité sur le commerce des armes conventionnelles

 

18 mars 2013

ONU : ouverture des négociations à l’ONU sur un traité sur le commerce des armes conventionnelles

Près de 150 pays se retrouvent aujourd’hui à New York pour tenter de s'entendre sur un projet de traité international sur le commerce des armes et des munitions conventionnelles. Alors que ce projet est en discussion depuis plus de sept ans, les participants à la réunion ont jusqu'au 28 mars pour trouver un accord. Le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé de ses vœux un traité « qui régule les transferts internationaux à la fois des armes et des munitions, et qui fixe des normes communes aux pays exportateurs », ajoutant que « ces normes sont importantes pour éviter que les armes transférées ne servent à alimenter des conflits, à équiper des criminels ou qu'elles n'encouragent les violations des droits de l'homme ». Face à un fort mouvement de la société civile qui dénonce un grand nombre de lacunes dans ce traité, les Etats-Unis, la Chine et la Russie continent de s’opposer à toute restriction sur la vente d’armes et refusent notamment à ce que les munitions soient couverte par le traité. Or, comme l'estime Roy Isbister, un spécialiste de Saferworld, un groupe de pression anti-armes, « les munitions sont littéralement le carburant des conflits ». Si la conférence n’obtient pas le consensus nécessaire,  le projet de traité pourrait être soumis au vote de l’Assemblée générale de l'ONU. Un tel traité rendrait  illégale la fourniture d'armes à un régime qui viole les droits humains, tel que celui en Syrie ou au Soudan. (Source: Reuters)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Organisations liées :

ONU