Soudan : le SPLM-N rejette l’appel au dialogue de Khartoum

 

28 mars 2013

Soudan : le SPLM-N rejette l’appel au dialogue de Khartoum

Le chef du SPLM-N, Malik Agar, rejette aujourd’hui l’appel au dialogue lancé le 26 mars dernier par le vice-président soudanais, Ali Othmane Taha. Ce dernier avait invité le groupe rebelle à participer aux discussions visant à élaborer une nouvelle constitution. M. Agar estime aujourd’hui que l’offre de M. Taha est motivée par des objectifs de politique intérieure et souligne que son groupe n’est prêt à reprendre les pourparlers avec Khartoum que sur la base de l’accord-cadre signé en juin 2011 par le SPLM-N et Nafie Ali Nafie, le conseiller du président soudanais Omar al-Béchir. Cet accord-cadre reconnait le SPLM-N comme un parti politique légal et prévoit un partenariat politique dans les états du Nil-bleu et du Sud-Kordofan entre les autorités soudanaises et le SPLM-N. (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FISNUA