Kosovo: le président de la Serbie se dit pessimiste vis-à-vis la rencontre de Bruxelles

 

1er avr. 2013

Kosovo: le président de la Serbie se dit pessimiste vis-à-vis la rencontre de Bruxelles

Le président de la Serbie, Tomislav Nikolic, s'est dit aujourd'hui pessimiste au sujet de la conclusion demain d'un accord en vue de la normalisation des relations avec le Kosovo. Selon le président toutefois, si les parties ne parviennent pas à une entente au cours de la réunion qui doit s'ouvrir demain à Bruxelles, ce sera en raison de l'intransigeance de Pristina. « Les déclarations venant de Pristina faisant état de sa position intraitable et qui nous placent pratiquement devant un fait accompli ne sont pas encourageantes », a déploré M. Nikolic lors d'une conférence de presse. « Si l'on nous dit, venez (ndlr, à Bruxelles) à condition d'accepter tout ce qui est écrit dans la Constitution et les lois du Kosovo, cela témoigne peut-être du souhait de nous voire renoncer à nous rendre, car nous ne pouvons pas accepter une telle exigence », a-t-il expliqué. M. Nikolic a également réitéré la revendication de Belgrade demandant la création d'une association des municipalités en majorité serbes qui disposerait de pouvoirs exécutifs pour la sécurité, la police et la justice, ce que Pristina a jusqu'à présent refusé. (Source: AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EULEX-Kosovo KFOR MINUK OMIK