RD Congo : peine réduite pour douze défenseurs des droits humains

 

20 avr. 2013

RD Congo : peine réduite pour douze défenseurs des droits humains

Douze militants congolais des droits de l'Homme qui avaient été condamnés à 20 ans d'emprisonnement pour avoir préparé une manifestation dans la province de Bandundu ont vu leur peine considérablement réduite hier soir, à l'issue d'un procès en appel. « Ils ont été condamnés à un maximum de un an de servitude pénale principale. Quelques uns ont été condamnés à six mois de prison, les autres à un an », explique le président de l'Association africaine de défense des droits de l'Homme (Asadho), Jean-Claude Katende. « Pour nous, cette peine n'est pas juste! Le fait qu'on ramène la peine de 20 ans à une année maximum montre que les faits n'étaient pas fondés », souligne-t-il. Ces défenseurs des droits humains, tous membres de l'Association pour la défense des intérêts de la ville de Bandundu (ADIVB), avaient été arrêtés sur ordre du gouverneur de la province à la veille d’une manifestation qu’ils avaient organisé; ils auraient subi des tortures lors de leur détention. (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MONUSCO