Darfour : mort d’un chef rebelle au Nord-Darfour

 

24 avr. 2013

Darfour : mort d’un chef rebelle au Nord-Darfour

L’AFP rapporte aujourd’hui qu’un chef rebelle du Darfour, Saleh Mohamed Jerbo Jamus, accusé par la CPI d'une attaque meurtrière en 2007 contre la force de paix africaine de la MUAS, serait mort dans des combats entre rebelles. Selon un communiqué de ses avocats publié aujourd’hui sur le site de la CPI, M. Jerbo « est décédé dans le Nord-Darfour, au Soudan, au cours de l'après-midi du 19 avril et a été enterré le même jour », précisant qu’il « a été tué dans une attaque de sa base par des forces du Mouvement pour la Justice et l'égalité (JEM) menées par Gibril Ibrahim ». « La défense invite le procureur et le greffe à utiliser toutes les ressources à leur disposition pour vérifier cette information », ont-ils ajouté, soulignant que M. Jerbo, qui devait comparaître libre dans le cadre de son procès, « est mort en homme innocent ». M. Jerbo devait comparaître en 2014 devant la CPI afin de faire face à trois chefs d’accusations pour crimes de guerre pour avoir mené une attaque sur une base militaire de l’UA à Haskanita ayant fait 12 morts chez les soldats de maintien de la paix. (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD