États-Unis/Soudan

 

24 janv. 2008

États-Unis/Soudan

Le diplomate américain, Alberto Fernandez, déclare que « le plus gros obstacle en ce moment (…) est le manque de confiance » de Washington face à Khartoum et ajoute que cette méfiance est due aux nombreuses promesses brisées. M. Fernandez estime que le conflit au Darfour n’aident pas la situation et que pour regagner la confiance des États-Unis, « Khartoum doit signer des accords localement et avec la communauté internationale ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD