Haïti : les victimes du choléra lancent un ultimatum à l’ONU

 

9 mai 2013

Haïti : les victimes du choléra lancent un ultimatum à l’ONU

L'Institut pour la justice et la démocratie en Haïti (IJDH) a annoncé hier qu'elle intentera une poursuite en justice contre l’ONU si cette dernière n’indemnise pas dans les 60 jours les victimes de l’épidémie de choléra. « Le choléra est une urgence en cours en Haïti, et à moins que des mesures adéquates soient prises pour lutter contre l’épidémie, des centaines de milliers d’Haïtiens continueront de tomber malades et de mourir au cours des années à venir », ont écrit les avocats de l’IJDH dans une lettre adressée à la Secrétaire générale adjointe de l'ONU, Mme Patricia O’Brien. Le directeur de l'IJDH, Brian Concannon, a précisé que si l’ONU ne répondait pas avant la date limite, la plainte en question sera déposée à New York et possiblement en Europe également. L'IJDH entend réclamer 100 000 $ pour chaque mort et 50 000 $ pour chaque personne infectée par l'épidémie. Depuis le début de l’épidémie en octobre 2010, plus de 650 000 personnes ont été touchées et 8 100 tuées. À la fin février, l’ONU avait jugé non recevable la demande d'indemnisation des victimes de l'épidémie de choléra en raison des privilèges et immunités dont bénéficie l'organisation. (Sources : AFP, Associated Press, Haïti Press Network)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH