Soudan : l’UA et la MINUAD condamnent l’attaque ayant causé la mort de deux chefs rebelles à la frontière tchadienne

 

14 mai 2013

Soudan : l’UA et la MINUAD condamnent l’attaque ayant causé la mort de deux chefs rebelles à la frontière tchadienne

La présidente de la Commission de l’UA, Nkosazana Dlamini-Zuma, a vigoureusement condamné hier le meurtre de deux dirigeants du JEM, Mohamed Bashar et Suleiman Arko, commis lorsque leur cortège a été attaqué le 12 mai dernier par des combattants du Front révolutionnaire soudanais. Mme Dlamini-Zuma a qualifié le meurtre d’acte « lâche, qui vise à dissuader les groupes rebelles au Darfour de se joindre au processus de paix ». « La présidente de la Commission tient à rappeler que Mohamed Bashar et son mouvement avaient rejoint le processus de paix en signant un accord avec le gouvernement du Soudan, le 6 avril 2013, à Doha, au Qatar », peut-on lire dans un communiqué. La présidente a exhorté le gouvernement soudanais à traduire en justice les auteurs de ce crime, avec le soutien de la MINUAD. Elle a par ailleurs appelé les partisans du JEM à faire preuve de retenue. Le Représentant spécial conjoint de l’UA et de l’ONU pour le Darfour et chef de la MINUAD, Mohamed Ibn Chambas, a également condamné l’attaque. (Source : Sudan Tribune)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD