Somalie : deux anciens seigneurs de guerre rivaux se proclament « président » du Jubaland

 

16 mai 2013

Somalie : deux anciens seigneurs de guerre rivaux se proclament « président » du Jubaland

Un ancien ministre de la Défense et seigneur de guerre somalien, Barre Hirale, s’est proclamé aujourd'hui président de la région troublée du Jubaland, dans le sud de la Somalie, malgré le fait qu’un autre seigneur de guerre eut fait de même hier. « J’ai été nommé président du Jubaland par les anciens. J’appelle le peuple à me soutenir pour ramener la paix », a déclaré M. Hirale. Un ancien seigneur de guerre islamiste d’un clan rival, Ahmed Madobe, avait annoncé hier avoir été élu président du Jubaland par une assemblée de 500 sages et dirigeants locaux. M. Hirale, qui est soutenu par l’Éthiopie depuis plusieurs années dans sa lutte contre les shebabs, a toutefois refusé de reconnaître l’élection de son rival, estimant que « l'assemblée qui m'a nommé était organisée par le peuple et appartient au peuple. Alors que l'autre assemblée était organisée et soutenue par le Kenya ». Le gouvernement central ne reconnaît pas le Jubaland comme région administrative et n’a pas reconnu aucune de ces deux élections. Des habitants de Kismayo, la principale ville du Jubaland qui a été aux mains des shebabs pendant plusieurs années, ont indiqué que les milices des différents clans étaient en train de renforcer leurs positions, en prévision d'éventuels affrontements dans cette ville où les tensions sont déjà fortes. (Source : Mali Actualités)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

AMISOM BUPNUS MANUSOM