Mali : le MNLA et le HCUA signent un accord-cadre portant rapprochement de leurs organisations

 

2 juin 2013

Mali : le MNLA et le HCUA signent un accord-cadre portant rapprochement de leurs organisations

Les deux principaux groupes de rebelles touareg qui contrôlent la ville de Kidal, le MNLA et le Haut conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA), ont signé hier un accord-cadre portant rapprochement de leurs organisations et adopté une position commune sur les élections présidentielles. « L'armée malienne n'a pas de rôle à jouer dans le système électoral et dans les élections présidentielles », qui « doivent être sécurisées par les forces de la MINUSMA », a déclaré le porte-parole du MNLA, Mossa Ag Attaher, qui s'exprimait au nom des deux groupes. « Les exactions continuent tous les jours contre les populations touareg et arabes dans les zones contrôlées par l'armée malienne », a-t-il expliqué, insistant : « nous pensons que nous pouvons, avec la communauté internationale, avec la médiation, avec la MINUSMA, organiser l'élection présidentielle sans que l'armée malienne soit à Kidal ». L’accord-cadre prévoit en outre que le MNLA et le HCUA se rendront dorénavant « à la table des négociations comme un seul mouvement », appelle à un « cessez-le-feu » avec Bamako et plaide pour le « droit à l'autodétermination du peuple de l'Azawad », sans mentionner toutefois l'indépendance à laquelle ils ont renoncé il y a quelques mois. Il demande par ailleurs la libération de « tous les 'Azawadiens' détenus par les autorités maliennes ». (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSMA MISMA