Mali : Bamako dénonce une « épuration raciale » à Kidal

 

3 juin 2013

Mali : Bamako dénonce une « épuration raciale » à Kidal

Le gouvernement malien a dénoncé aujourd’hui une « épuration raciale » contre les populations noires à Kidal, alors que le MNLA a revendiqué, hier, l’arrestation de « militaires maliens » et de « personnes liées aux services de renseignements maliens ». « Un groupe armé, dans la région de Kidal, procède à une épuration raciale. Le gouvernement regrette que des compatriotes se comportent ainsi. Lorsqu'on sélectionne des personnes par la couleur, c'est une épuration raciale », a déploré le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Manga Dembélé. « Le gouvernement condamne avec la dernière énergie ce que nous considérons comme des exactions. Si ce qui se dit à Kidal est avéré, les auteurs répondront de leurs actes », a-t-il ajouté, sans toutefois attribuer ces actes à un groupe précis. « Nous ne faisons que rechercher des infiltrés dans notre zone », a pour sa part indiqué le porte-parole du MNLA, Mossa Ag Attaher, démentant les allégations de « chasse aux noirs ». (Sources : AFP, Agence de presse africaine, Le Figaro)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSMA MISMA