Darfour : la CPI déplore « l'inaction » et la « paralysie » du Conseil de sécurité de l’ONU

 

5 juin 2013

Darfour : la CPI déplore « l'inaction » et la « paralysie » du Conseil de sécurité de l’ONU

La procureure de la CPI, Fatou Bensouda, a déploré aujorud'hui « l'inaction » et la « paralysie » du Conseil de sécurité de l'ONU, alors qu’un ancien chef de milice soudanais recherché pour crimes de guerre aurait récemment pris part à des attaques au Darfour. Selon des témoins, cet ancien chef de la milice pro-gouvernementale janjawid, Ali Kosheib, aurait en effet participé à une attaque aux côtés des forces gouvernementales dans le centre du Darfour, en avril dernier. S’exprimant devant les quinze membres du Conseil de sécurité de l’ONU, Mme Bensouda a ainsi déploré « l’inaction » du Conseil de sécurité, qui n'a pas su empêcher le président soudanais, Omar el-Béchir, accusé de crimes de guerre et crimes contre l’humanité, de voyager dans d'autres pays membres de la CPI, ni n’a pu le faire arrêter, soulignant qu'elle présentait ce rapport « avec un sentiment profond de frustration, et même de désespoir » et regrettant que chaque réunion « ait été suivie d'inaction et de paralysie au sein du Conseil de sécurité tandis que la situation désespérée des victimes des crimes commis au Darfour va de mal en pis ». (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD