Mali : Compaoré appelle à la cessation des hostilités

 

8 juin 2013

Mali : Compaoré appelle à la cessation des hostilités

Le médiateur pour l'Afrique de l'Ouest dans la crise malienne, le président burkinabè Blaise Compaoré, a appelé aujourd’hui les délégations présentes aux négociations d’Ouagadougou à la cessation des hostilités entre l'armée malienne et les rebelles touareg occupant Kidal. Cette trêve « créera les conditions de sécurité indispensables à la tenue d'élections (présidentielles, ndlr) libres et transparentes », dont le premier tour est prévu le 28 juillet prochain, a-t-il souligné. « L'objet des discussions est aussi le redéploiement de l'administration générale, des services sociaux de base, des forces de défense et de sécurité au nord du Mali et en particulier à Kidal, selon des modalités qui seront négociées », de préciser le médiateur. Les négociations entre le pouvoir malien et les rebelles touareg du MNLA et du HCUA qui occupent Kidal, dans le nord-est du pays, se sont ouvertes ce matin après avoir été reportées sine die hier. Ces deux groupes refusent que l'armée et l'administration maliennes entrent dans Kidal et exigent la sécurisation du scrutin par la MINUSMA, la force onusienne qui doit prendre le relais de la MISMA à partir de juillet. (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSMA MISMA