Somalie : affrontements meurtriers ce week-end à Kismayo

 

10 juin 2013

Somalie : affrontements meurtriers ce week-end à Kismayo

Plusieurs sources concordantes ont rapporté que des affrontements meurtriers pour le contrôle du Jubaland ont eu lieu durant toute la fin de semaine dans la ville portuaire de Kismayo, dans le sud du pays, et que le calme est revenu aujourd’hui. Ces violents combats, qui ont fait au moins huit morts, ont éclaté le 7 juin entre la milice Ras Kamboni, contrôlée par Ahmed Madobe, et la milice d’Iftin Hassan Basto. Ces deux seigneurs de guerre se sont proclamés il y a quelques jours « président » du Jubaland, la région comprenant Kismayo. « Les combats ont démarré quand les forces de Ras Kamboni ont lancé l'assaut et tenté de m'arrêter. Mais mes hommes ont riposté et m'ont défendu », a expliqué M. Basto aux journalistes. « La situation est calme maintenant et la plupart des parties de la ville sont contrôlées par les hommes de Madobe », a affirmé un habitant de la ville, Abdulahi Mire, en ajoutant que les hommes de M. Basto ont été repoussés à l'extérieur de la ville, mais qu’ils « ne sont pas loin ». Le gouvernement central ne reconnaît pas le Jubaland comme région administrative et n’a reconnu aucune des revendications des différends chefs de guerre. Des habitants de la ville, qui a été aux mains des shebabs pendant plusieurs années et sert maintenant de base aux troupes de l’AMISOM, avaient indiqué le 16 mai dernier que les milices des différents clans étaient en train de renforcer leurs positions en prévision d'éventuels affrontements dans cette ville où les tensions étaient déjà très fortes. (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

AMISOM BUPNUS MANUSOM