Soudan : Amnesty International dénonce les exactions de l’armée soudanaise au Nil-Bleu

 

11 juin 2013

Soudan : Amnesty International dénonce les exactions de l’armée soudanaise au Nil-Bleu

Amnesty International dénonce aujourd’hui les exactions commises par l’armée soudanaise dans la région du Nil-Bleu à la frontière avec le Soudan du Sud. Les forces soudanaises « ont bombardé et pilonné des villages avant de les investir et de tout brûler. Les civils ont fui lorsque les attaques ont débuté, mais certains qui n'ont pas pu le faire en raison d'un handicap ou de leur âge ont été brûlés vivants dans leurs maisons et tués par balles par des soldats », déplore l’ONG avant de préciser que des images satellitaires confirment ces attaques. « L'armée a eu recours à une stratégie de la terre brûlée, détruisant au moins huit villages dans la zone », poursuit l’organisation. Le porte-parole de l'armée soudanaise, Sawarmi Khaled Saad, dément ces informations, indiquant qu' « il y a beaucoup d'ONG travaillant au Nil-Bleu, et aucune d'entre elles ne s'est plainte de tels faits ». Selon Amnesty International, environ 150 000 personnes auraient fui le Nil-Bleu pour chercher refuge au Soudan du Sud ou en Éthiopie depuis le début des combats dans la région. (Source: AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FISNUA