Soudans : le SPLM-N nie avoir visé la base de l’ONU

 

16 juin 2013

Soudans : le SPLM-N nie avoir visé la base de l’ONU

Les rebelles du SPLM-N ont admis avoir mené le bombardement ayant tué un Casque bleu éthiopien de la FISNUA, mais nient avoir visé la base de l’ONU à Kadougli, capitale de l’État du Sud-Kordofan, et ils nient également avoir visé le stade de football de la ville devant accueillir dans les prochains jours le match d'ouverture d'un tournoi régional. « C’est inattendu », a indiqué à l’AFP le porte-parole du groupe rebelle, Arnu Ngutulu Lodi, concernant la mort du Casque bleu, ajoutant que le bombardement s’est produit le vendredi 14 juin alors que le SPLM-N avançait pour s’emparer d’un complexe militaire dans la ville. Le 14 juin dernier, deux obus sont tombés sur une base logistique de l’ONU, tuant un Casque bleu éthiopien et blessant deux autres. (Sources : Reuters, AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FISNUA