Mali : toujours pas d’accord entre le gouvernement et les rebelles touaregs

 

17 juin 2013

Mali : toujours pas d’accord entre le gouvernement et les rebelles touaregs

Plusieurs sources diplomatiques ont indiqué aujourd’hui que Bamako et les rebelles touaregs, en négociations à Ouagadougou depuis le 8 juin dernier, ne sont toujours pas arrivées à un accord concernant le retour de l’armée malienne et le rétablissement d’une administration civile à Kidal en vue des élections présidentielles, prévues le 28 juillet prochain. « Le dernier document d’aujourd’hui nous est parvenu de la part de la médiation. La délégation malienne est rentrée dans la salle et a dit qu’elle ne peut pas parapher le document pour la simple raison qu’ils ont beaucoup d’amendements à porter, et en plus ils ne sont pas prêts à porter ces amendements à la connaissance de tout le monde et qu’ils voulaient un huis clos avec la médiation. On a libéré la salle pour permettre à ce huis clos de se faire », a déclaré le porte-parole de la commission conjointe du MNLA et du HCUA, Mossa Ag Attaher. Selon une source diplomatique s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, a remis en cause le consensus sur le redéploiement des forces armées maliennes à Kidal. Hier, le ministre des Affaires étrangères burbinabè, Djibrill Bassolé, s’était montré optimiste quant à un « consensus » pour qu'une « unité » des forces armées maliennes soit présente dans la ville « immédiatement après la signature de l'accord ». (Source : AFP, Jeune Afrique, RFI)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSMA MISMA