Mali : l’armée accuse le MNLA de violer l’accord de Ouagadougou

 

8 juill. 2013

Mali : l’armée accuse le MNLA de violer l’accord de Ouagadougou

L'armée malienne a accusé hier les rebelles touaregs du MNLA de « grave violation » à Kidal de l'accord de paix signé à Ouagadougou le 18 juin dernier. « Depuis samedi (le 6 juillet), le MNLA a mobilisé femmes et enfants à Kidal pour jeter des pierres sur les populations noires, sur les militaires africains et maliens. C'est une grave violation de l'accord de paix », a déclaré le  porte-parole de l’armée malienne, le lieutenant-colonel Diarran Koné, ajoutant que depuis le 5 juillet, « les manifestants, manipulés par le MNLA, ont blessé trois militaires africains de la MINUSMA et caillassé trois véhicules de l'armée malienne dont une ambulance ». Une source militaire africaine a pour sa part affirmé que plusieurs dizaines de civils maliens s'étaient « réfugiés » dans un camp militaire de Kidal parce qu’ils « subissent des représailles de la part de groupes touareg armés » pour avoir manifesté leur joie à l'arrivée de quelque 150 soldats maliens dans la ville. Selon des témoins, des manifestations pour et contre la présence de l’armée malienne à Kidal se succèdent depuis le 5 juillet dans la ville. (Source : Agence télégraphique suisse)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSMA