Darfour : la France regrette la réduction du nombre d’employés du HCR

 

8 août 2013

Darfour : la France regrette la réduction du nombre d’employés du HCR

Le porte-parole adjoint du Quai d’Orsay, Vincent Floréani, condamne aujourd’hui l’expulsion « sans justification » des vingt employés du HCR au Darfour. « Cette décision sans justification intervient alors que la situation sécuritaire et humanitaire au Darfour demeure préoccupante, avec 300 000 personnes déplacées en 2013 », déplore M. Floréani avant d’appeler « les autorités soudanaises à renouveler dans les plus brefs délais le permis de travail des employés du HCR concernés afin qu’ils puissent poursuivre leur action au bénéfice des populations du Darfour ». Le représentant du HCR au Soudan, Kai Nielsen, avait déjà exprimé ses regrets le 6 août dernier face à la réduction des activités humanitaires « en raison du non-renouvellement par les autorités gouvernementales compétentes des autorisations pour la plupart des employés étrangers du HCR travaillant au Darfour ». Selon l’ONU, seuls 17 expatriés du HCR au Darfour seraient encore détenteurs d'un permis de travail valide. (Source : Algérie Presse Service)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD