Centrafrique : la CEEAC déterminée à agir dans le nord du pays

 

13 sept. 2013

Centrafrique : la CEEAC déterminée à agir dans le nord du pays

Le nouveau Secrétaire général de la CEEAC, Allam-Mi Ahmad, appelle aujourd’hui les « forces négatives » à mettre fin aux exactions en Centrafrique et indique que la FOMAC compte renforcer son dispositif sécuritaire dans le nord du pays. « Le Secrétariat général de la CEEAC condamne ces exactions et demande à leurs auteurs d'y mettre immédiatement fin », peut-on lire dans un communiqué de l’organisation, qui dénonce « le regain de violence armée » et les « graves exactions contre les populations civiles, notamment dans la partie nord-est du pays ». « Face à cette situation, les chefs d'État et de gouvernement de la CEEAC, après s'être concertés autour du président en exercice de la Communauté, ont décidé de renforcer immédiatement, en effectifs et en moyens matériels, la FOMAC actuellement déployée en Centrafrique et constituant le socle de la MISCA », poursuit le texte. Le nord du pays fait face depuis plusieurs jours à un regain de violence, notamment dans la ville de Bossangoa, où près de 100 morts ont d’ores et déjà été enregistrés. (Source : Xinhua)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

BINUCA MISCA

 

 

 

Organisations liées :

CEEAC