RD Congo : Kinshasa accuse le facilitateur des pourparlers de Kampala de vouloir violer la souveraineté de la RDC

 

4 oct. 2013

RD Congo : Kinshasa accuse le facilitateur des pourparlers de Kampala de vouloir violer la souveraineté de la RDC

Le coordonnateur du mécanisme de suivi de l’accord-cadre de paix d’Addis Abéba, François Muamba, a accusé hier l’Ouganda, facilitateur officiel des pourparlers entre la RDC et le M23, de vouloir « imposer un document qui viole la souveraineté et l’intégrité territoriale de la RDC ». « (…) On nous a mis dans une salle, on a fait des photos, on a fait des trucs, et puis finalement on nous a donné un soit disant un ordre du jour comportant dix points », a déclaré M. Muamba, chef de la délégation congolaise à Kampala. La RDC a rejeté ces dix points car ils comportaient « des choses qui portaient atteinte à notre souveraineté, qui portaient atteinte à l’intégrité de notre territoire», a-t-il indiqué. Les pourparlers de Kampala sont toujours en cours bien que le délai imparti par la CIRGL pour leur aboutissement ait été dépassé. Les chefs d'État des pays-membres de la CIRGL avaient en effet exigé le 5 septembre dernier une reprise dans les trois jours des négociations, précisant que les pourparlers devaient aboutir dans une période maximale de 14 jours. (Source : Radio Okapi)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MONUSCO