ONU/Tchad

 

4 févr. 2008

ONU/Tchad

L’ONU annonce que ses agences « ont du mal à évaluer l'impact de la violence sur les civils, mais elles peuvent déjà confirmer que de nombreuses personnes se sont réfugiées au Cameroun ». Les bureaux de l’ONU à N’Djamena ont été pillés et l’ONU évacue présentement son personnel du Tchad. Selon l’ONU, «plus de 500.000 personnes dépendent de l'assistance humanitaire au Tchad, dont 285.000 réfugiés et 180.000 personnes déplacées ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MINURCAT