Haïti : l’Uruguay veut rencontrer ses partenaires sur la question de son retrait de la MINUSTAH

 

7 nov. 2013

Haïti : l’Uruguay veut rencontrer ses partenaires sur la question de son retrait de la MINUSTAH

Le ministre uruguayen des Affaires étrangères, Luis Almagro, a annoncé hier que le retrait des troupes uruguayennes de la MINUSTAH ne se ferait pas sans consultations avec les pays membres de l'Union des nations sud-américaines (UNASUR), dont le Brésil. « Si nous avons à prendre une décision, nous la prendrons, mais bien évidemment, nous allons tenir des consultations avec le Brésil (…) », a-t-il déclaré en ajoutant que « le Brésil est le plus grand contributeur de troupes en Haïti, l'Uruguay est le second, alors il est normal de discuter avec lui afin qu’il puisse s’adapter à ce que nous voulons faire ». « (…) Nous sommes préoccupés par l'état de la démocratie en Haïti : le renouvellement d'un tiers du Sénat est un impératif pour l'année prochaine qui ne doit plus être retardé », a-t-il souligné. Le président uruguayen, José Mujica, a confirmé le 29 octobre dernier que le pays allait retirer tous ses soldats de la MINUSTAH en raison de la réticence des autorités haïtiennes à instaurer un renouveau démocratique. (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH