Mali : le bras droit de Belmokhtar aurait été tué par l'armée française

 

20 nov. 2013

Mali : le bras droit de Belmokhtar aurait été tué par l'armée française

Des sources sécuritaires régionales ont annoncé aujourd’hui que l'armée française a tué Hacène Ould Khalill, le numéro deux des Signataires par le sang, le groupe de l'algérien Mokhtar Belmokhtar, lors d'une opération spéciale menée dans la nuit du 13 au 14 novembre dernier dans la région de Tessalit, dans le nord-est du Mali. Ce bras droit de Belmokhtar, plus connu sous le nom de Jouleibib, faisait office de porte-parole et « s'occupait de l'intendance du groupe » djihadiste. « Deux autres terroristes ont été tués au cours de l'opération, un véhicule a été détruit et les militaires français, qui ont réussi un joli coup, ont également récupéré des documents, notamment un téléphone (satellitaire) Turaya, qui va donner des informations précieuses », précise une des sources s’exprimant sous couvert d’anonymat. Les forces françaises n’ont toutefois pas encore commenté l’information. (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSMA