Afghanistan : l’ONU appelle les autorités afghanes à en faire « beaucoup plus » pour protéger les femmes

 

8 déc. 2013

Afghanistan : l’ONU appelle les autorités afghanes à en faire « beaucoup plus » pour protéger les femmes

La directrice pour les droits de l'homme de la MANUA, Georgette Gagnon, appelle aujourd’hui les autorités afghanes à en faire « beaucoup plus » afin de mettre en œuvre la loi clé visant à éliminer les violences envers les femmes. « Lorsqu'elle est appliquée, la loi pour l'élimination des violences contre les femmes permet de protéger les femmes afghanes victimes de violence. Mais de nombreuses femmes demeurent sans protection car dans la plupart des cas il n'y a pas de poursuites », déplore-t-elle. La police afghane « rechigne » à appliquer cette loi, et les juges et les procureurs sont « lents » à la mettre en œuvre, estime pour sa part la Haut-commissaire de l’ONU aux droits de l'homme, Navi Pillay. La loi pour l'élimination des violences contre les femmes a été adoptée en 2009 et pénalise notamment les mariages forcés et la pratique voulant qu’on offre une jeune fille en compensation pour régler un différend. Toutefois, selon un rapport onusien rendu public aujourd’hui, sur les 1 669 plaintes de violences contre les femmes déposées cette année, seulement 7 % ont été tranchées en vertu de cette loi. (Source : AFP)

 

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MANUA