Centrafrique : l’UA autorise l’envoi d’environ 3 500 hommes supplémentaires pour la MISCA

 

13 déc. 2013

Centrafrique : l’UA autorise l’envoi d’environ 3 500 hommes supplémentaires pour la MISCA

Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA a décidé, lors de sa 408ème réunion tenue vendredi 13 décembre, d'autoriser une augmentation temporaire des effectifs de la Mission internationale de soutien à la RCA sous conduite africaine (MISCA). « Face à la détérioration continue de la situation sur le terrain » et « la montée des tensions communautaires et interreligieuses », le CPS a en effet décidé « d'autoriser une augmentation temporaire de la force de MISCA dont l’effectif pourrait s’élever jusqu’à 6 000 personnels en uniforme, étant entendu que cette augmentation fera l’objet d’une revue dans une période de trois mois, à la lumière de l’évolution de la situation et les besoins sur le terrain ». C’est ainsi qu’il a souligné la nécessité d’une « coordination opérationnelle efficace » entre la MISCA et l'Initiative de coopération régionale pour l'élimination de l'Armée de résistance du Seigneur (ICR-LRA) mais aussi « avec les forces françaises déployées dans le cadre de la résolution 2127 (2013) ». Le Directeur du Département paix et sécurité de l'UA, El Ghassim Wane, a précisé que ces effectifs passeraient ainsi de 2 500 à 6 000 hommes. « La décision du CPS est de nous autoriser à augmenter la force. Nous pouvons aller jusqu'à 6 000, selon les besoins », a-t-il indiqué, rappelant que « dans trois mois, le CPS se réunira à nouveau pour réexaminer la force, compte tenu de l'évolution de la situation et notre analyse de la situation sur ce qu'il convient de faire ». (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

BINUCA MICOPAX MISCA