Tchad/Soudan

 

8 févr. 2008

Tchad/Soudan

Tandis que le calme revient dans la capitale tchadienne, le commandant des opérations de l’Armée nationale tchadienne (ANT), le général Mahamat Ali Abdallah, annonce qu'une force rebelle composée de 200 véhicules occupent la ville de Mongo à 400 km à l’est de N’Djamena et que l’armée « continue à les pourchasser ». Par ailleurs, Amnesty International accuse le gouvernement tchadien d’avoir exécuté trois hommes sans procès et redoute une « chasse aux sorcières ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MINURCAT