ONU/Darfour

 

9 févr. 2008

ONU/Darfour

L’Envoyé spécial de l’ONU pour le Darfour, Jan Eliasson, déclare devant le Conseil de Sécurité de l’ONU que les attaques sur des villages étaient « un rappel dramatique d’un besoin évident de demander aux parties la cessation immédiate des hostilités », puisque l’escalade de la violence rend les négociations impossibles. Selon M. Eliasson, le processus menant à un accord sera beaucoup plus long que prévu et devra se faire par étapes.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD