Tchad

 

11 févr. 2008

Tchad

La Coordination des partis politiques pour la défense de la Constitution (CPDC), une coalition d’opposition, « demande la libération immédiate de tous les responsables politiques kidnappés et illégalement détenus » au Tchad. La CPDC annonce aussi la suspension de « de la participation de leurs représentants aux activités du Comité de suivi et d'appui de l'accord du 13 août 2007 ». La coalition demande à la France, les États-Unis, l'UA et l'UE de dénoncer la situation.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MINURCAT